Protégeons la France avec Marie, et la prière du Rosaire aux frontières, le 28 Avril 2018

ROSAIRE.AUX.FRONTIERES.28.AVRIL.2018

 

Et Dieu donnera la victoire !

« Il y a grande pitié au royaume de France ». Comment ne pas entendre résonner ces paroles de l’archange Saint Michel à Sainte Jeanne d’Arc, dans la triste période où se trouve plongé notre pays.

En effet, où trouver du réconfort dans un pays où chaque année, 200 000 enfants sont tués dans le ventre de leur mère, où les cerveaux de nos enfants sont broyés par une éducation nationale qui ne souhaite que les transformer en individus déracinés, coupés de tout déterminisme, où l’avenir pour nos jeunes est au chômage longue durée ou à un emploi avilissant et sous-payé, agrémenté d’une vie sentimentale et familiale chaotique, le tout dans un environnement étranger, hostile et immoral, et où l’avenir pour nos anciens se résume à une capsule qui les enverra doucement « ad patres ».

Parce que nous refusons cette fatalité, mais aussi parce que nous sommes conscients de l’état des forces vives de notre nation, nous nous tournons résolument vers le Ciel. A Notre Seigneur Jésus-Christ, Roi de France depuis la donation de Sainte Jeanne d’Arc, à Notre Dame, Reine de France depuis la consécration de Louis XIII, à l’archange Saint Michel, protecteur spécifique de la France, à Saint Rémi, Sainte Clotilde, Sainte Geneviève, Saint Louis, roi de France, Sainte Jeanne d’Arc, Sainte Thérèse de Lisieux, et à tous les saints que compte la nation française, nous voulons implorer leur intercession et leur aide.

Durant toute son histoire, la France fut bénie et prospère lorsqu’elle se montra digne des promesses de son baptême, et châtiée durement lorsqu’elle s’en écarta. L’apostasie de notre époque est telle qu’elle tend à faire disparaître notre nation plurimillénaire dans le marasme mondialiste et laïciste.

Comment en sommes-nous arrivés là ? En refusant de vivre intégralement en catholiques. Nous avons pensé pouvoir faire des arrangements, des accommodements ou des concessions. Nous ne sommes allés que de défaites en défaites. Nos ennemis, quant à eux, l’ont d’ailleurs parfaitement compris, à l’image de Jean Jaurès qui déclara à l’Assemblée nationale en 1905 : « Nos adversaires nous ont-ils répondu ? Ont-ils opposé doctrine à doctrine, idéal à idéal ? Ont-ils eu le courage de dresser contre la pensée de la Révolution l’entière pensée catholique qui revendique pour Dieu, pour le Dieu de la révélation chrétienne, le droit non seulement d’inspirer et de guider la société spirituelle, mais de façonner la société civile ? Non, ils se sont dérobés ; ils ont chicané sur des détails d’organisation. Ils n’ont pas affirmé nettement le principe même qui est comme l’âme de l’Église. ». Cessons donc de chicaner sur des détails, et affirmons courageusement l’intégralité de la pensée catholique.

Retrouvons-nous pour faire profession publique de notre foi et demander l’aide du ciel dans nos difficultés.

Après le million de Polonais le 7 octobre 2017, la Colombie, l’Irlande, l’Italie, la Croatie… c’est au tour de la France, fille aînée de l’Église, de recourir à la puissante intercession de sa mère du Ciel par la prière du chapelet.

« Chacun sera jugé selon ses œuvres » (Isaïe 59, 18). Il n’est plus temps de se dérober.

En tant que catholiques, nous refusons que celle qui fut la fille aînée de l’Église se retrouve physiquement submergée par des hordes hostiles et conquérantes. Nous refusons de mettre 700 ans, comme les Espagnols, pour retrouver nos terres et nos églises. Nous refusons de laisser les mains libres à ceux qui aujourd’hui comme hier ouvrent les portes de nos villes et détruisent nos frontières. Il va falloir désormais compter avec nous, il y a des catholiques qui ne se rendent pas.

Ô Marie, ô mère chérie, garde au cœur des Français la foi des anciens jours ! Entends du haut du ciel, ce cri de la patrie : catholiques et français toujours !

Rendez-vous le 28/04/2018 pour le réveil de la France catholique !

 

Publicités
Protégeons la France avec Marie, et la prière du Rosaire aux frontières, le 28 Avril 2018

Prière du Rosaire aux frontières de la France

CHAPELET.COMBAT.801

Et Dieu donnera la victoire !

« Il y a grande pitié au royaume de France ». Comment ne pas entendre résonner ces paroles de l’archange Saint Michel à Sainte Jeanne d’Arc, dans la triste période où se trouve plongé notre pays.

En effet, où trouver du réconfort dans un pays où chaque année, 200 000 enfants sont tués dans le ventre de leur mère, où les cerveaux de nos enfants sont broyés par une éducation nationale qui ne souhaite que les transformer en individus déracinés, coupés de tout déterminisme, où l’avenir pour nos jeunes est au chômage longue durée ou à un emploi avilissant et sous-payé, agrémenté d’une vie sentimentale et familiale chaotique, le tout dans un environnement étranger, hostile et immoral, et où l’avenir pour nos anciens se résume à une capsule qui les enverra doucement « ad patres ».

Parce que nous refusons cette fatalité, mais aussi parce que nous sommes conscients de l’état des forces vives de notre nation, nous nous tournons résolument vers le Ciel. A Notre Seigneur Jésus-Christ, Roi de France depuis la donation de Sainte Jeanne d’Arc, à Notre Dame, Reine de France depuis la consécration de Louis XIII, à l’archange Saint Michel, protecteur spécifique de la France, à Saint Rémi, Sainte Clotilde, Sainte Geneviève, Saint Louis, roi de France, Sainte Jeanne d’Arc, Sainte Thérèse de Lisieux, et à tous les saints que compte la nation française, nous voulons implorer leur intercession et leur aide.

Durant toute son histoire, la France fut bénie et prospère lorsqu’elle se montra digne des promesses de son baptême, et châtiée durement lorsqu’elle s’en écarta. L’apostasie de notre époque est telle qu’elle tend à faire disparaître notre nation plurimillénaire dans le marasme mondialiste et laïciste.

Comment en sommes-nous arrivés là ? En refusant de vivre intégralement en catholiques. Nous avons pensé pouvoir faire des arrangements, des accommodements ou des concessions. Nous ne sommes allés que de défaites en défaites. Nos ennemis, quant à eux, l’ont d’ailleurs parfaitement compris, à l’image de Jean Jaurès qui déclara à l’Assemblée nationale en 1905 :

-« Nos adversaires nous ont-ils répondu ? Ont-ils opposé doctrine à doctrine, idéal à idéal ? Ont-ils eu le courage de dresser contre la pensée de la Révolution l’entière pensée catholique qui revendique pour Dieu, pour le Dieu de la révélation chrétienne, le droit non seulement d’inspirer et de guider la société spirituelle, mais de façonner la société civile ? Non, ils se sont dérobés ; ils ont chicané sur des détails d’organisation. Ils n’ont pas affirmé nettement le principe même qui est comme l’âme de l’Église. ».

Cessons donc de chicaner sur des détails, et affirmons courageusement l’intégralité de la pensée catholique.

Retrouvons-nous pour faire profession publique de notre foi et demander l’aide du ciel dans nos difficultés.

Après le million de Polonais le 7 octobre 2017, la Colombie, l’Irlande, l’Italie, la Croatie… c’est au tour de la France, fille aînée de l’Église, de recourir à la puissante intercession de sa mère du Ciel par la prière du chapelet.

Chacun sera jugé selon ses œuvres. Il n’est plus temps de se dérober.

En tant que catholiques, nous refusons que celle qui fut la fille aînée de l’Eglise se retrouve physiquement submergée par des hordes hostiles et conquérantes. Nous refusons de mettre 700 ans, comme les Espagnols, pour retrouver nos terres et nos églises. Nous refusons de laisser les mains libres à ceux qui aujourd’hui comme hier ouvrent les portes de nos villes et détruisent nos frontières. Il va falloir désormais compter avec nous, il y a des catholiques qui ne se rendent pas.

Ô Marie, ô mère chérie, garde au cœur des Français la foi des anciens jours ! Entends du haut du ciel, ce cri de la patrie : catholiques et français toujours !

Rendez-vous le 28/04/2018 pour le réveil de la France catholique !

Source: Riposte Catholique

Prière du Rosaire aux frontières de la France

Saint Jean-Paul II : “Je vois l’Église affligée d’une plaie mortelle (…) elle se nomme l’islamisme”

SAINT.JEAN.PAUL.II.FATIMA.13.MAI.1982

Extrait d’une conférence donnée par Mgr Mauro Longhi sur Jean-Paul II traduite sur le site Benoit-et-moi :

« Mgr Mauro Longhi, du presbytère de la Prélature de l’Opus Dei, très souvent en contact étroit avec le Pape polonais au cours de son long pontificat (…) De 1985 à 1995, Mauro Longhi, qui fut ordonné prêtre en 1995, a accompagné et accueilli le Pape Wojtyla dans ses promenades à ski et en montagne (…) Parmi les nombreuses anecdotes racontées, cependant, l’épisode qui a le plus frappé le public de l’ermitage de Bienno, et qui s’inscrit dans le cadre de l’une des nombreuses promenades sur le Massif du Gran Sasso, est sans doute celui qui concerne l’Islam et l’Europe :

C’est alors que Wojtyla change de ton et de voix et, me faisant partager l’une de ses visions nocturnes, il me dit: « Rappelle-le à ceux que tu rencontreras dans l’Église du troisième millénaire. Je vois l’Église affligée d’une plaie mortelle. Plus profonde, plus douloureuse que celles de ce millénaire » – se référant à celles du communisme et du totalitarisme nazi -. « Elle se nomme l’islamisme. Ils envahiront l’Europe. J’ai vu les hordes venir de l’Occident vers l’Orient« , et il me fait une par une la description des pays: du Maroc à la Libye en passant par l’Égypte, et ainsi de suite jusqu’à la partie orientale. Le Saint-Père ajoute: « Ils envahiront l’Europe, l’Europe sera une cave, vieilles reliques, pénombre, toiles d’araignée. Souvenirs familiaux. Vous, Église du troisième millénaire, vous devrez contenir l’invasion. Mais pas avec des armes, les armes ne suffiront pas, avec votre foi vécue intégralement« ».

(…)

Ces révélations viennent du même  Pape que Mgr Longhi croisait la nuit dans la chapelle de la maison de montagne, agenouillé pendant des heures sur les bancs de bois inconfortables devant le Tabernacle. Et c’est le Pape dont, toujours la nuit, les habitants de la maison des Abruzzes, entendait le dialogue, parfois même animé, avec le Seigneur ou avec sa mère bien-aimée, la Vierge Marie.

Pour enquêter sur le Karol Wojtyla mystique (ce qu’Antonio Socci fit magistralement dans son ouvrage bien documenté « I Secreti di Karol Wojtyla », publié en 2008), Mgr Longhi raconte ce que lui a confié Andrzej Deskur, un cardinal polonais dont Jean Paul II fut le compagnon de séminaire – celui clandestin de Cracovie -.

(…).

Voilà le récit de Mgr Longhi:

« Il a le don de la vision », me confia Andrzej Deskur.
A quoi je lui ai demandé ce que cela signifiait.
« Il parle avec Dieu incarné, Jésus, il voit son visage et aussi le visage de sa mère ».
Depuis quand?
« Depuis sa première messe le 2 novembre 1946, lors de l’élévation de l’hostie. C’était dans la crypte de la cathédrale Saint-Léonard de Wawel à Cracovie, c’est là qu’il célébra sa première messe, offerte en suffrage pour l’âme de son père ».

(…)

Le pape polonais se souvient du moment de sa première messe, il finit par révéler lui-même le mystère qui l’a accompagné tout au long de sa vie:

«Mes yeux se sont fixés sur l’hostie et sur le calice dans lequel le temps et l’espace se sont en quelque sorte « contractés » et le drame du Golgotha s’est représenté, vivant, révélant sa mystérieuse « contemporanéité »».

Voilà le témoignage précieux de quelqu’un qui, pendant des années, a été en contact étroit avec le Saint-Père et qui a concélébré avec lui à maintes reprises.
Inutile, ensuite, de souligner que la confession du Pape Wojtyla remonte à mars 1993, et qu’il y a 24 ans, le tableau social et les chiffres de la présence islamique en Europe étaient très différents.

FRISE.ROSES.DE.MARIE.private-category-barre-separation-rose-img

 

Saint Jean-Paul II : “Je vois l’Église affligée d’une plaie mortelle (…) elle se nomme l’islamisme”

Démolition des mensonges historiques sur le Catholicisme

+†+Yesus Kristus azu+†+

Consulter aussi nos réfutations de toutes erreurs doctrinales des protestants et apparentés: iciEt la réponse à ceux qui affirment que l’Eglise Catholique et la prostituée de l’Apocalypse : ici

Les anticatholiques (athées, protestants etc) sortent souvent contre l’Eglise catholique les mensonges historiques habituels: l’Inquisition, les Croisades, les cathares, Giordano Bruno, l’affaire Galilée, la Saint-Barthélémy etc.

Voici une compilation de liens qui rétablissent la vérité sur chacun de ces faits; n’hésitez pas à diffuser cet article et à le montrer à tous ceux qui vous attaquent sur ces sujets.

Généralités:

Sur les mensonges historiques en général: ici

Une chronologie démystificatrice de toute l’Histoire de l’Eglise : ici

La religion est (très) loin d’être la cause de toutes les guerres: ici

Réponse en cliquant ici !

Église primitive:

Le Christ est-il vraiment né le 25 décembre ? Le 25 décembre est-il la date d’une fête païenne christianisée ? Réponses : ici

La vérité sur…

View original post 514 mots de plus

Démolition des mensonges historiques sur le Catholicisme

Neuvaine à l’attention de la Vierge Marie pour sauver la France.

NOTRE.DAME.DE.FRANCE.GRAND.LOGO..MUET.JESUS.MARIE

En ces temps où des forces hostiles, veulent déposséder le peuple de France de ses racines catholiques, implorons la Très Sainte Vierge de nous venir en aide pour sauver notre pays.

Cette prière appelée Neuvaine, doit être récitée pendant neuf jours, du Samedi 29 Avril au Dimanche 7 Mai, dans cet ordre:

-Un Notre Père, Dix Je vous salue Marie, Un Gloire au Père.

-Prière inspirée du « Souvenez vous » de Saint Bernard de Clairvaux (†1153):

Souvenez-vous ô Très Miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à Votre protection, imploré Votre assistance ou réclamé Votre secours, ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance, Ô Vierge des vierges, Ô notre Mère, nous courrons vers Vous, et, gémissant sous le poids de nos péchés, nous nous prosternons à Vos pieds.
Ô Marie, Mère du Verbe incarné ne rejetez pas nos prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer.
Ainsi soit-il.

-Prière à Marie spécifique pour la France:  Nous vous confions notre pays la France, dont vous êtes la reine et tous ceux qui la peuplent. En cette veille d’élection présidentielle cruciale, soutenez le cœur des patriotes dont nous sommes, mais aussi guidez tous les indécis, tous les peureux,  pour que triomphe Dimanche 7 Mai, la personne que Dieu seul aura choisi pour redresser notre patrie.

Ainsi, l’honneur, la dignité et la prospérité dans une souveraineté retrouvée pourront rejaillir parmi tout le peuple.

Ô Marie notre Mère à tous, dans cette affaire qui nous occupe, soyez notre avocate afin que nous ne soyons pas livrés à nos ennemis sataniques. Que ce combat permette à Dieu Le Père d’en retirer toute gloire. ainsi soit-il.

-Oraison jaculatoire: Marie! Marie! votre nom est notre bouclier!

-Magnificat

Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Son amour s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras, il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles.

Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa race, à jamais.

Gloire au Père, et au Fils, et au Saint-Esprit,
pour les siècles des siècles.
Amen.

FRISE.ROSES.DE.MARIE.private-category-barre-separation-rose-img

Neuvaine à l’attention de la Vierge Marie pour sauver la France.

« Immaculé Cœur de la Vierge Marie » Hymne du Mouvement Sacerdotal Marial.

mouvement-sacerdotal-marial-don-stefano-etles-fils-de-predilection-les-pretres

« Tu es venu en pèlerin, priant, récitant le chapelet, chantant des hymnes en mon honneur. »
Extrait du message de la Très Sainte Vierge, délivré à Don Stephano Gobbi, le 4 Janvier 1975.

Voici une harmonisation en Si bémol majeur, sur la ligne mélodique déjà existante de l’hymne du Mouvement Sacerdotal Marial. Hymne dédié au Cœur Immaculé de la Très Sainte Vierge Marie.

La partition peut être téléchargée en bas de page dans le format PDF.

La partition et le son peuvent être visualisés sur une vidéo Youtube, voir lien en bas de page.

hymne-sacerdotal-1-jpg

hymne-sacerdotal-2-jpg

Pour la partition en  PDF, cliquer sur le lien:
hymne-sacerdotal-marial-harmonise

Pour visualiser la vidéo musicale, cliquer sur le lien:
hymne-sacerdotal-youtu-retouche
Vidéo de la partition de l’Hymne Sacerdotal Marial.

 

frise-bleue-et-rose

 

 

« Immaculé Cœur de la Vierge Marie » Hymne du Mouvement Sacerdotal Marial.