Prière à saint Michel Archange pour l’Église et la France.

SAINT.MICHEL.CITATION.RELAYEUR.FRANCAIS

Prière à saint Michel Archange pour l’Église et la France


In nómine Pátris et Fílii et Spirítus Sancti.
Amen.

Seigneur, daignez Vous souvenir que dans les circonstances douloureuses
de notre Histoire, vous avez fait de l’Archange Saint Michel l’instrument
de votre Miséricorde à notre égard.
Nous ne saurions l’oublier;
c’est pourquoi? nous Vous conjurons de conserver à notre patrie la protection
dont vous l’avez jadis entourée par le ministère de cet Archange vainqueur.

Et vous, Ô Saint Michel, Prince des Milices Célestes,
Venez à nous. Nous Vous appelons de tous nos vœux.

Vous êtes l’Ange gardien de l’Église et de la France ;
c’est Vous qui avez inspiré et soutenu Jeanne d’Arc dans sa mission libératrice.
Venez encore à notre secours et sauvez-nous!
Nous mettons nos personnes, nos familles, nos paroisses,
la France entière, sous Votre protection spéciale.

Nous en avons la ferme espérance,
Vous ne laisserez pas mourir le peu qui vous a été confié.
Que Dieu suscite parmi nous des saints !

Par eux, Ô Saint Archange,
faites triompher l’Église dans la lutte qu’elle soutient
contre l’enfer déchaîné et, par la vertu du Saint-Esprit.
Établissez le règne du Christ sur la France, et dans le monde,
afin que la paix du Ciel y demeure à jamais.
Amen.

Cœur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous ; sauvez la France.
O Marie, Reine de France, intercédez pour nous.
Saint Joseph, soutien des familles, priez pour nous.
Saint Michel Archange, priez pour nous, pour l’Église et la France.
Saint Louis, roi de France, priez pour nous.
Sainte Jeanne d’Arc, priez pour nous.
Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, priez pour nous.
Saints et saintes de France, priez pour nous.


Per Christum Dóminum Nostrum, per ómnia sæcula sæculórum
Amen

 

Publicités
Prière à saint Michel Archange pour l’Église et la France.

Neuvaine préparatoire à la Solennité du Sacré Cœur – 25 mai -3 juin 2016.

La solennité du Sacré Cœur approche. Décrétée par le pape Pie IX, il y 160 ans, en 1856, elle revêt pour la France une importance toute particulière.

Nous vous proposons de retrouver, sur ce blog la neuvaine préparatoire à cette grande fête.

COEUR.SACRE.DE.JESUS..PRESENT.Sacre-Coeur

LITANIE DU SACRÉ COEUR

O Dieu, notre Père des cieux, PRENDS PITIE DE NOUS
O Dieu, Fils Rédempteur du monde, PRENDS PITIE DE NOUS
O Dieu, Esprit Saint, PRENDS PITIE DE NOUS
O Dieu, unique Trinité Sainte, PRENDS PITIE DE NOUS

Cœur du Christ, Fils du Père éternel, NOUS T’ADORONS
Cœur du Christ formé par le Saint Esprit
dans le sein de la Vierge Marie,  »
Cœur du Christ, uni substantiellement au Verbe de Dieu,  »
Cœur du Christ, Temple saint de Dieu, « 
Cœur du Christ, Tabernacle du Très-Haut, « 
Cœur du Christ, en qui réside la plénitude de la divinité,
Cœur du Christ, Fournaise ardente de charité, « 
Cœur du Christ, avide de faire la volonté du Père, « 
Cœur du Christ, en qui le Père se complait, « 
Cœur du Christ, Sanctuaire de la justice et de l’amour, « 

Cœur du Christ, blessé par ceux que tu voulais sauver NOUS T’ADORONS
Cœur du Christ, abandonné par tes amis, « 
Cœur du Christ, broyé à cause de nos péchés, « 
Cœur du Christ, agonisant jusqu’à la sueur de sang, « 
Cœur du Christ, obéissant jusqu’à la mort, « 
Cœur du Christ, dont le sacrifice nous sauve,  »
Cœur du Christ, ouvert par la lance, « 
Cœur du Christ, dont l’Esprit d’Amour se répand sur nous,

Cœur du Christ ressuscité et source de notre vie, NOUS T’ADORONS
Cœur du Christ par qui nous est communiqué l’Esprit, « 
Cœur du Christ, Source de lumière et de tout Amour, « 
Cœur du Christ, en qui tous les cœurs se rencontrent, « 
Cœur du Christ, Bienveillant pour ceux qui t’invoquent,
Cœur du Christ, Salut de ceux qui espèrent en toi, « 

Unis à ceux qui ne te connaissent pas, NOUS TE PRIONS
Unis à ceux qui te cherchent avec droiture, « 
Unis à ceux qui ont perdu confiance en toi, « 
Unis à ceux que la souffrance a éloigné de toi,  »
Unis à tous les peuples de la terre, « 
avec le Saint Père, les évêques, les prêtres,
les consacrés et tous les chrétiens. « 

JESUS, DOUX ET HUMBLE DEUR,
RENDS NOTREUR SEMBLABLE AU TIEN.

FRISE.LONGUE.bvine1

PREMIER JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ qui nous témoigna son amour en venant dans le monde pour nous sauver.

Dieu de miséricorde et d’amour, Tu as envoyé ton Fils unique dans le monde pour accomplir notre Rédemption. Depuis lors, il nous aima avec un cœur humain et ainsi nous manifesta visiblement ton amour. Nous te remercions et nous te louons pour un tel bienfait et nous te prions de nous faire pénétrer plus avant dans ce mystère d’amour. Nous te le demandons par notre Seigneur Jésus-Christ, ton Fils, qui vit et règne avec Toi et le Saint-Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles.

De l’épître de Saint Paul à Tite 3, 4-8

Le jour où apparurent la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes, il ne s’est pas occupé des œuvres de justice que nous avions pu accomplir, mais poussé par sa seule miséricorde, il nous a sauvés par le bain de la régénération et de la rénovation en l’Esprit Saint. Et cet Esprit, il l’a répandu sur nous à profusion, par Jésus-Christ, notre Sauveur, afin que justifiés par la grâce du Christ, nous obtenions en espérance l’héritage de la vie éternelle.

Méditation :

« Si tu savais le don de Dieu » (Jn 4,10). Si les hommes pouvaient savoir quel est ce visage qui nous est plus intérieur que tout, et qui nous édifie, et qui nous conforme à lui. On reproduit ses traits. Ce visage, c’est aussi le cœur qui est intériorisé. Le visage dévoile le cœur. Le visage, c’est la révélation du cœur. Et toujours son visage ! (..)
Le mystère de sa Face, c’est aussi celui de son absence apparente : c’est pouvoir dévoiler en nos cœurs une présence de son visage plus totale. Notre visage… visage de grâce du Seigneur ! Au fond, il s’agit à travers tout de reconnaître son Visage. Et notre vie va de gloire en gloire, d’un visage déjà conforme au Christ à un visage encore plus conforme. Et, c’est l’unité, parce que c’est le même visage. L’incarnation, c’est ce visage révélé par le cœur, l’Esprit.

Il fallait qu’il vienne comme il est venu.(…) Ce visage suppose le retrait des choses du monde, comme l’amour. Il faut le monde, mais l’amour ne se dévoile qu’avec les yeux du cœur.(…) Le visage révèle le cœur, et dans l’amour les yeux contemplent le visage pour rencontrer le cœur. Comme le Seigneur a fait des merveilles ! Tout est merveille à condition d’être dans son Cœur ! Le sens de la dévotion au Cœur du Christ est là.

Père Marie-Joseph le Guillou op

Père de miséricorde, regarde le Cœur de ton Fils, et l’amour qu’il nous a témoigné en se faisant homme. A cause de cet amour, reçois notre prière et aide-nous à l’aimer en retour, lui qui vit et règne avec Toi pour les siècles des siècles. Amen

DEUXIEME JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ
dont le côté fut transpercé sur la croix.

Père, ton Fils nous a aimés et s’est livré pour nous jusqu’à la mort de la croix. Fais que son Cœur transpercé nous soit un rappel constant de son immense amour et nous presse à l’aimer comme il nous a aimés. Lui qui vit et qui règne avec Toi et le Saint Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles.

Du livre de Zacharie 12, 9-10 ; 13, 1

Le Seigneur dit : « Ce jour-là, je répandrai sur la maison de David et sur Jérusalem, un esprit de grâce et de supplication, et ils regarderont vers celui qu’ils ont transpercé. Ils se lamenteront sur lui comme on se lamente sur un fils unique, ils pleureront comme on pleure un premier-né. Ce jour-là, il y aura une fontaine ouverte pour David et les habitants de Jérusalem, pour laver péché et souillure. »

De l’Évangile selon Saint Jean 19, 32-34

Les soldats vinrent donc et brisèrent les jambes du premier, puis de l’autre qui avait été crucifié avec lui. Venus à Jésus, quand ils virent qu’il était déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes, mais un soldat, de sa lance, lui perça le côté, et il sortit aussitôt du sang et de l’eau.

Méditation :

Qui accepte l’amour de Dieu intérieurement, est façonné par lui. L’amour de Dieu dont l’homme fait l’expérience est vécu par lui comme un « appel » auquel il doit répondre.

Le regard tourné vers le Seigneur, qui « a pris nos infirmités et s’est chargé de nos maladies » (Mt 8, 17), nous aide à devenir plus attentifs à la souffrance et aux besoins des autres. La contemplation pleine d’adoration du côté transpercé par la lance nous rend sensibles à la volonté salvifique de Dieu. Elle nous rend capables de nous en remettre à son amour salvifique et miséricordieux et, dans le même temps, elle nous renforce dans le désir de participer à son œuvre de salut en devenant ses instruments.

Les dons reçus du côté ouvert, duquel coulent « sang et eau », font en sorte que notre vie devienne également pour les autres une source d’où proviennent « des fleuves d’eau vive ».

L’expérience de l’amour puisée au culte du côté transpercé du Rédempteur nous protège du risque du repli sur nous-mêmes et nous rend plus disponible à une vie pour les autres. « A ceci nous avons connu l’amour : celui-là a donné sa vie pour nous. Et nous devons nous aussi donner nos vies pour nos frères » (1 Jn 3, 16).
Benoît XVI, 15 mai 2006
Seigneur Jésus, Tu as dis que lorsque Tu serais élevé sur la croix, Tu attirerais tous les hommes à toi. Nous t’en prions, hâte le jour où tous les hommes seront attirés vers ton Cœur ouvert pour y trouver tous les trésors de ton amour et une demeure sûre, maintenant et toujours. Toi qui vis et qui règnes pour les siècles des siècles.

TROISIEME JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ
qui, ressuscité des morts, nous a révélé son amour
par ses plaies glorieuses.

O Dieu tu as compensé le sacrifice de ton Fils par une gloire éternelle. Fais que la vue de la plaie de son côté, nous soit un constant rappel de son amour pour nous et des souffrances qu’il a endurées pour notre salut. Fais que nous fassions fructifier les grâces qu’il nous a méritées et qu’ainsi nous puissions arriver à la demeure qu’il nous a préparée et où nous pourrons te louer dans les siècles des siècles.

De l’Évangile selon Saint Jean 20, 26-29

Huit jours après, les disciples étaient de nouveau à l’intérieur, et Thomas était avec eux. Jésus vint, les portes étant fermées. Il se tint au milieu d’eux et dit :« à vous ! » Puis il dit à Thomas :« Avance ton doigt ici et regarde mes mains ; avance ta main et mets-la dans mon côté.Et ne sois plus incrédule mais croyant. » Thomas répondit :« Mon Seigneur et mon Dieu ! » Jésus lui dit :« Parce que tu m’as vu, tu a cru. Heureux ceux qui auront cru sans avoir vu ! »

QUATRIEME JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ qui envoya le Saint-Esprit comme premier don de son amour.

Dieu, au commencement, ton Esprit Saint planait sur les eaux. A l’aube de notre rédemption, il couvrit la Vierge Marie de son ombre, forma en elle le Cœur de son Fils et le remplit de son amour. Fais que ton Esprit Saint vienne aussi sur nous et répande ton amour en nos cœurs. Nous te le demandons par notre Seigneur Jésus Christ, ton Fils qui vit et règne avec Toi et le Saint-Esprit, un seul Dieu pour les siècles des siècles.

De l’Évangile selon Saint Jean 7, 37-39

C’était le jour solennel où se terminait la fête des tentes. Jésus, debout dans le temple de Jérusalem, s’écria : « quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive, celui qui croit en moi ! » Comme dit l’Ecriture : Des fleuves d’eau vive jailliront de son cœur. En disant cela, il parlait de l’Esprit Saint, l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en Lui. En effet, l’Esprit Saint n’avait pas encore été donné, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié par le Père.

Méditation

Nous pouvons reposer notre espérance dans le Cœur du Christ. Ce Cœur, dit l’invocation, est le salut « pour ceux qui croient en lui ».

Le Seigneur qui, la veille de sa passion, demanda aux Apôtres d’avoir confiance en lui : « Que votre cœur cesse de se troubler ! Croyez en Dieu, croyez aussi en moi » (Jn 14,1), nous demande aujourd’hui d’avoir pleinement confiance en lui. Il nous le demande parce qu’il nous aime car, pour notre salut, il a eu le Cœur transpercé, les pieds et les mains cloués…
Quiconque croit en Christ et croit dans la puissance de son amour, renouvelle en lui l’expérience de Marie de Magdala, comme nous la présente la liturgie pascale :

« Le Christ, mon espérance, est ressuscité ! »

Réfugions-nous donc dans le Cœur de Jésus !
Il nous offre une parole qui est éternelle (cf. Mt 24,25), un amour qui ne manque jamais, une amitié qui ne fait jamais défaut, une présence qui ne cesse pas (Mt 28,20).Jean Paul II

O Dieu, ton Fils n’a pas repoussé Thomas malgré son manque de foi mais lui a permis de toucher ses mains et son côté. Conscients de la faiblesse de notre propre foi, nous te prions de l’affermir. Nous te le demandons par Jésus-Christ ton Fils qui se tient devant ton trône portant dans son corps les cicatrices glorieuses de ses plaies maintenant et pour les siècles des siècles.

CINQUIEME JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ qui dans son grand amour nous donna l’Eucharistie.

0 Dieu, parmi toutes les preuves d’affection que nous a données ton Fils, le témoignage le plus frappant de l’amour de son Cœur a été l’institution de l’Eucharistie. Fais que nous sachions toujours lui prouver notre reconnaissance par notre amour et notre adoration et une participation fervente au sacrifice eucharistique. Nous te le demandons par ton Fils, qui vit et règne avec Toi pour les siècles des siècles.

De l’Évangile selon Saint Marc 14, 22-24

Quand l’heure fut venue, Jésus se mit à table et les Apôtres avec lui. Il leur dit : « J’ai ardemment désiré manger cette Pâque avec vous avant de souffrir ! Car je vous le déclare : jamais plus je ne la mangerai jusqu’à ce qu’elle soit pleinement réalisée dans le Royaume de Dieu. » Puis il prit du pain ; après avoir rendu grâces, il le rompit et le leur donna en disant : « Prenez, mangez : ceci est mon corps donné pour vous. » Puis, prenant une coupe et rendant grâces, il la leur donna disant : « Buvez-en tous car ceci est mon sang, le sang de l’Alliance répandu pour la multitude en rémission des péchés. Faites ceci en mémoire de moi. »

SIXIEME JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ,
Bon Pasteur, plein d’amour et de bonté.

0 Seigneur, notre Berger, dans ta bonté et ta sagesse, garde-nous avec soin, et dirige nos vies. Ton Cœur n’a qu’un désir : nous conduire à ton Père. Fais que nous puissions toujours écouter ta voix et te suivre de plus près chaque jour de notre vie. Nous te le demandons à Toi qui vis et règnes avec le Père et le Saint-Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles.

C’est moi qui ferai paître mon troupeau, et c’est moi qui le ferai reposer, déclare le Seigneur Dieu. La brebis perdue, je la chercherai, l’égarée, je la ramènerai. Celle qui est blessée, je la soignerai. Celle qui est faible, je lui rendrai des forces. Celle qui est grasse et vigoureuse, je la garderai, je la ferai paître avec justice. Ez 34, 15-16

SEPTIEME JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ patient et très miséricordieux.

Père de toutes miséricordes, Tu as envoyé ton Fils dans le monde, alors que nous étions pécheurs, et Tu as emplis son Cœur de bonté et de miséricorde pour que, par sa Passion et sa Mort, il nous obtienne le pardon de nos péchés et fasse de nous tes enfants. Fais que nous soyons toujours reconnaissants et souviens-toi de ta miséricorde et de celle de ton Fils qui vit et règne avec Toi et le Saint-Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles.

La parole du Seigneur me fut adressée : « J’irai vous prendre dans toutes les nations ; je vous ras­semblerai de tous les pays et je vous ramènerai sur votre terre. Je verserai sur vous une eau pure, et vous serez puri­fiés. De toutes vos souillures, de toutes vos idoles je vous purifierai. Je vous donnerai un cœur nouveau. Je mettrai en vous un esprit nouveau. J’enlèverai votre cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai en vous mon Esprit : alors vous suivrez mes lois, vous observerez mes commandements et vous y serez fidèles. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères. Vous serez mon peuple, et moi, je serai votre Dieu. » Ez 36, 24-26

HUITIEME JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ notre modèle dont nous devons suivre l’exemple.

Seigneur Dieu, revêts-nous de la sainteté du Cœur de ton Fils et enflamme-nous de son amour. Transforme nos cœurs à l’image du sien pour que tous puissent nous reconnaître comme ses disciples. Nous te le demandons par Jésus-Christ, ton Fils, qui vit et règne avec Toi et le Saint-Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles.

De l’Évangile selon Saint Matthieu 11, 25-30 En ce temps-là, Jésus prit la parole : « ère, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bonté. Tout m’a été confié par mon Père ; personne ne connaît le Fils, sinon le Père, et personne ne connaît le Père, sinon le Fils, et celui à qui le Fils veut le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. »

Méditation :

Le Christ a donc été envoyé par le Père pour communiquer l’Esprit, pour faire que les hommes demeurent dans l’amour du Père et du Fils, pour qu’ils puissent faire l’expérience de demeurer dans l’amour trinitaire : « le Père m’a aimé, moi aussi je vous ai aimés, demeurez en mon amour.
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez
dans mon amour, comme moi j’ai gardé les commandements de mon Père et je demeure en son amour. » (Jn 15, 9-10)

Parce qu’il est Celui sur qui repose l’amour du Père, Celui qui s’est mis à la place des pécheurs et qui demeure dans son amour, le Christ est Celui qui communique aux hommes l’Esprit de Dieu.

L’expérience fondamentale du Christ à laquelle les chrétiens doivent participer par toute leur vie est ainsi celle de l’eudokia du Père, au cœur de laquelle est plantée la Croix.

Un avec le Fils par l’Esprit qui leur est donné, ils peuvent désormais se laisser aimer de l’amour même dont le Christ est enveloppé de toute éternité par le Père et lui répondre, toujours un avec le Fils, en conformant leur vie à sa vie.
Père Marie-Joseph le Guillou
Seigneur Jésus, notre Berger, dans la bonté de ton Cœur, guide nous et tout ton peuple sur la route qui conduit au Père. Laissés à nous-mêmes, nous sommes inconstants ; intensifie notre amour pour Toi pour qu’il nous soit source de force et que nous puissions te suivre généreusement. Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles. Amen.

NEUVIEME JOUR DE LA NEUVAINE

Prions le Cœur de notre Seigneur Jésus Christ
qui a consacré le monde par son amour.

Père des miséricordes, Tu as envoyé ton Fils dans le monde pour le sauver et tu l’as établi Chef de la création. Fais que le feu de l’amour qui brûle dans son Cœur s’étende au monde entier et ainsi le consume à la louange de ta gloire. Nous te le demandons par Jésus-Christ, ton Fils, qui vit et règne avec Toi et le Saint-Esprit, un seul Dieu, pour les siècles des siècles.

De la première épître de Saint Jean 4, 7-16
Voici à quoi se reconnaît l’amour : ce n’est pas nous qui avons aimé Dieu, c’est lui qui nous a aimés, et il a envoyé son Fils qui est la victime offerte pour nos péchés. Mes bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. Dieu, personne ne l’a jamais vu. Mais si nous nous aimons les uns les autres, Dieu demeure en nous, et son amour atteint en nous sa perfection. Nous reconnaissons que nous demeurons en lui, et lui en nous, à ce qu’il nous donne part à son Esprit. Et nous qui avons vu, nous attestons que le Père a envoyé son Fils comme Sauveur du monde. Celui qui proclame que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui en Dieu.

Méditation :

La religion catholique nous éclaire, en faisant briller à nos yeux, la plus douce, la plus lumineuse, la plus chaude, la plus bienfaisante des vérités, la « érité » du Sacré-Cœur de Jésus.

La révélation de cette vérité, c’est la révélation de l’amour de Dieu pour nous. Nous ne sommes pas délaissés, oubliés, seuls, sur la voie de la Croix, sur la voie que suit Jésus ; nous y avons un Cœur qui nous aime, nous y sommes aimés, on nous y aime à tout instant ; avant que nous fussions, un Cœur nous a aimés d’un amour éternel, et tout le cours de notre vie, ce Cœur nous embrase du plus chaud des amours.

Ce Cœur est parfait, pur comme la lumière, plus innocent que les anges, nulle souillure ne L’a approché, l’intelligence divine brille en Lui, toutes les beautés et les perfections incréées resplendissent en Lui : c’est le Cœur de Jésus, le Cœur de Dieu fait homme. Charles de Foucauld Seigneur Jésus, Tu aimes les pécheurs, et dans ta miséricorde, Tu leur pardonnes. Nous t’en prions, au nom de ton amour, aide-les à s’approcher plus près de ton Cœur, et à y trouver une source de miséricorde et le pardon de leurs péchés, Toi qui vis et règnes pour les siècles des siècles.

FRISE.ROSES.DE.MARIE.private-category-barre-separation-rose-img

Neuvaine préparatoire à la Solennité du Sacré Cœur – 25 mai -3 juin 2016.

Neuvaine à Sainte Jeanne D’Arc du 22 au 30 mai.

SAINTE.JEANNE.VOIX02

Le chemin de Jeanne (Neuvaine)

Premier jour
Jeanne, le Seigneur a chargé l’Archange saint Michel de vous apparaître
et de vous annoncer votre mission de sauver le royaume de France.
Jeanne, votre grand désir de servir Dieu et de tout faire pour lui plaire,
Vous font prononcer le « fiat » malgré vos craintes de ne pas être digne
et capable d’accomplir cette mission.
Le ciel vous a donné une épée pour combattre,
et les voix de sainte Catherine et de Sainte Marguerite pour vous guider.

Intercédez pour que nous puissions toujours répondre à notre vocation.

Deuxième jour
Jeanne, vous rendez visite au Dauphin de France.
Vous lui révélez qu’il est le véritable héritier de France, et fils de roi,
Qu’il sera couronné à Reims et que vous êtes venue pour l’aider
à accomplir ce désir du Ciel.
Vous livrez ensuite de nombreuses batailles contre les Anglais,
et vous en sortez toujours victorieuse.
Vous livrez également bataille au péché dans votre propre camp,
et vous demandez à vos soldats de retrouver l’état de grâce.

Intercédez maintenant pour que notre pays se souvienne de son baptême
Et retrouve le chemin des sacrements.

Troisième jour
La semaine de Pâques de cette année 1430,
alors que vous vous  trouvez dans un fossé de Melun,
les voix de saintes Catherine et Marguerite vous annoncent
que vous serez faite prisonnière avant la fête de la saint Jean,
et que Dieu vous viendra en aide durant cette épreuve.
Vous êtes alors envahie d’angoisse
et tentée de ne pas vous soumettre
à la volonté divine afin de sauver votre vie.

Priez pour nous, afin que nous fassions toujours la volonté de Dieu, et non la nôtre.

Quatrième jour
C’est le 26 Mai, après une rude bataille, que vous êtes prise par un archer du camp adverse. Vous êtes ainsi arrêtée et accusée par l’Inquisition d’hérésie et d’idolâtrie.
Malgré vos craintes et vos peurs, vous vous   laissez emprisonner.
Vous gardez confiance en vos voix, et vous demandez-leur intercession afin de répondre aux questions qui vous sont posées.

Demandez à Dieu, pour nous, le courage et l’audace d’affirmer notre foi.

Cinquième jour
Vous êtes torturée moralement, assaillie par de nombreux et interminables interrogatoires, abandonnée et trahie de tous, y compris du Roi.
Traitée comme une prisonnière de guerre,
menacée corporellement par les gardiens de votre cellule.
Accusée de nombreuses fautes que vous n’avez pas commises, sans avocat.
Toujours docile aux conseils de vos voix,
vous répondez sans crainte à tout ce que l’on vous demande.

Intercédez pour que nous ayons toujours recours à la prière dans nos difficultés.

Sixième jour
Tous tes accusateurs s’acharnent pour vous faire faillir,
pour vous faire contredire les faits que vous relatés ;
ils vous accusent, vous menacent de tortures physiques,
vous harcèlent sans cesse durant des heures ;
en vain, vous avez toujours réponse à toutes les questions,
jusqu’au jour, où, n’en pouvant plus,
effrayée par la mort, vous reniez tout.
Puis, par la grâce de Dieu,
vous acceptez avec courage le martyr et revenez sur vos reniements.
Malgré la reconnaissance de certains de vos juges,
de l’intervention divine dans votre conduite,
vous êtes condamnée à mort par le supplice du feu.

Priez pour que la France relève la face, et se souvienne de ses promesses faites à Dieu.

Septième jour
Jeanne, vous êtes surnaturellement soutenue par le Ciel,
mais vous n’échappez pas aux angoisses provoquées par la sentence.
Vous auriez préféré « être décapitée sept fois plutôt que brûlée et réduite en cendres. »
Sur le bûcher, une fois liée,
vous demandez pardon aux anglais et à tous tes ennemis,
pour les batailles livrées contre eux,
et, d’une voix haute et claire,
vous pardonnez à tous ceux qui vous ont condamnée.
« Mes saintes ne m’ont pas trompée, ma mission était de Dieu. Saint Michel, sainte Marguerite et sainte Catherine, vous tous, mes frères et sœurs du Paradis, venez à mon aide… »
Au milieu des flammes, vous regardez la croix qui vous est présentée, et vous prononcez le Nom de Jésus avant de mourir.

Soyez notre modèle dans l’obéissance, dans la confiance en Dieu, et la persévérance dans notre mission

Huitième jour
Alors que le bourreau éteint le brasier,
afin que tous voient le cadavre défiguré de celle qui les a fait trembler,
il écarte les cendres et le miracle apparaît devant leurs yeux effrayés :
Votre cœur est là, rempli d’un sang vermeil et semblant vivre encore !
Du soufre et de huile sont alors répandus dessus,
le feu reprend puis s’éteint à nouveau, le laissant toujours intact.
Inquiet de ce miracle, et craignant l’émotion du peuple,
le cardinal d’Angleterre ordonne que vos os,
vos cendres et surtout votre cœur soient jetés immédiatement dans la Seine.
Le bourreau dit alors : « J’ai grand peur d’être damné pour avoir brûlé une sainte »
Des cris s’élèvent dans la foule : « Nous sommes tous perdus car une sainte a été brûlée ! »

Aidez-nous à servir Dieu, et à ne chercher que la gloire du Ciel.

Neuvième Jour
Après votre mort, mourut la prospérité des Anglais en France.
Depuis le bûcher de Rouen, ils ne connurent que déceptions et défaites.
A leur grande honte et confusion, ils furent rejetés de tous les pays qu’ils avaient conquis.

Tous ceux qui avaient jugé avec mauvaise foi la Pucelle,
trouvèrent la mort peu de temps après la sienne.
L’évêque Cauchon, enrichi par le Roi d’Angleterre, mourut subitement ;
il fut excommunié par le Pape, et ses os furent jetés aux bêtes féroces.
Ainsi s’accomplit la prédiction faite à Jeanne, en sa prison, par ses voix :

« Tu auras secours. Tu seras délivrée par une grande victoire. Prends tout en gré. Ne te soucie pas de ton martyre. Tu viendras enfin au Royaume du Paradis. »

Que la résurrection soit le seul but de notre vie.
Soyez présente à nos côtés, et contribuez encore à la sanctification de notre pays.

Réciter, après chaque journée, la prière suivante :
Prions.
Sainte Jeanne d’Arc, votre martyr est la grande victoire de Dieu sur nos ennemis.
Intercédez  du Royaume des Cieux,
pour que nous soyons préservés des guerres contre notre pays,
et des assauts contre notre foi.
Que la France se souvienne qu’elle est la Fille Aînée de l’Église.
Seigneur,
nous Vous rendons grâce,
car Vous avez béni notre pays en nous donnant Jeanne d’Arc.
Suscitez encore de nombreuses vocations,
pour garder intacte la mission apostolique de la France.
Amen.

Pour finir, réciter
un Pater, un Ave et un Gloria.

FRISE.ROSES.DE.MARIE.private-category-barre-separation-rose-img

Neuvaine à Sainte Jeanne D’Arc du 22 au 30 mai.

Prière pour sauver la France, communiquée par Jésus-Christ à Marcel Van (†1959).

MARCEL.VAN.(†1959).COLLOQUES.T.2

Dans le livre des Colloques, Marcel Van nous livre la prière que Jésus-Christ
lui a communiqué.

« Prière pour la France » :

-« Petit enfant de mon Amour, écoute, je vais te dicter une prière et cette prière,
je veux que les Français me la récitent…

« Seigneur Jésus, aie compassion de la France
daigne l’étreindre dans ton Amour
et lui en montrer toute la tendresse.
Fais que, remplie d’Amour pour toi,
elle contribue à te faire aimer de toutes les nations de la terre.
Ô Amour de Jésus, nous prenons ici l’engagement de te rester à jamais fidèles,
et de travailler d’un cœur ardent à répandre ton Règne dans tout l’univers.

Amen. »

Ô mon enfant, dis aux Français que cette prière est celle-là même que je veux entendre de leur bouche. Elle est sortie de mon cœur brûlant d’amour et je veux que les Français soient les seuls à la réciter. Quant à toi, mon enfant, je veux que tu la récites aussi mais tu la réciteras également en français (ton directeur y pourvoira) ; car j’ai voulu, ô ma petite fleur, que dès le début de ta croissance, tu sois orienté par la petite fleur de France, vers le soleil de mon Amour.»

Références: Marcel VAN, Colloques (avec Jésus, Marie et Thérèse de l’Enfant-Jésus), t. 2 des Œuvres complètes, Paris, Saint-Paul Éditions Religieuses / Les Amis de VAN, 2006, p. 71 (préface du Cardinal Christoph SCHÖNBORN).

Le procès de béatification de Marcel Van est ouvert le 26 mars 1997 au diocèse de Belley-Ars.  Le Cardinal François-Xavier Nguyên Van Thuân  en est le premier postulateur.L’acteur de la cause de béatification de Marcel Van est l’association « Les Amis de Van ».

Prière pour la béatification de Marcel Van:

  • « Père infiniment bon, tu as donné à Van la mission de « changer la souffrance en bonheur. » Stimulé par l’exemple des saints et réconforté par la bienveillance maternelle de la Vierge Marie, il s’est totalement livré à ton Amour. Ô Jésus, donne-nous, à l’exemple de Van, de marcher à ta suite, « toujours joyeux par amour, » sur ce chemin d’offrande et de simplicité avec une inébranlable confiance en ton Amour. Esprit Saint, attiré par la faiblesse de Van, tu l’as embrasé de l’Amour. Donne à l’Église, nous t’en prions, de proclamer un jour sa sainteté, et accorde nous la grâce que nous te demandons par son intercession (la nommer). Amen » – Imprimatur, Bourg-en-Bresse, 7 octobre 2011.

FRANCE.JESUS.MARIE.ESPOIR.ET.SALUT.DE.LAFRANCE

Prière pour sauver la France, communiquée par Jésus-Christ à Marcel Van (†1959).

Litanie: « Protégez la France, fille ainée de l’Église, contre Satan et ses fausses doctrines. »

FRANCE.JESUS.MARIE.ROI.ET.REINE

Cette litanie se récite comme toute autre litanie: en citant le nom  du saint, suivit de la phrase : ‘’Protégez la France, fille ainée de l’Église, contre Satan et ses fausses doctrines’’*.

Les courtes phrases de commentaire,  ont pour objet de situer et de méditer les actions des saints.

Nous implorons d’abord dans l’ordre: Dieu le Père, Jésus le Fils, l’Esprit-Saint, la Très Saint Vierge Marie, les saints, les bienheureux puis les vénérables.

Litanie pour sauver la France

Seigneur, Ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, Ayez pitié de nous.
Seigneur, Ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, Écoutez-nous.
Jésus-Christ, Exaucez-nous.
Père Céleste, qui Êtes DIEU Ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde qui Êtes DIEU Ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui Êtes DIEU Ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui Êtes un seul Dieu, Ayez pitié de nous.
Sainte Marie, priez pour nous.

Divin Jésus-Christ Roi de Gloire: ‘’Protégez la France, fille ainée de l’Église… »
Le 17 juin 1689, Le Messie fit dire à Louis XIV qu’il devait faire la consécration du Royaume de France au Sacré-Cœur de Jésus-Christ, et qu’il accole ce symbole sur le drapeau royal, afin que par ce moyen, la France triomphe des ennemis de la Sainte Eglise.
Notre Sainte Mère Dame des Victoires,
Apparition de la Sainte Vierge avec le dauphin de France Louis XIV Dieudonné (1637).
Saint Michel Archange,
Demanda la construction d’un édifice à l’évêque d’Avranches (708) : Le Mont Saint Michel.
Saint Joseph,
Terreur des démons, prions-le dans notre combat contre les forces infernales.
Saint Pierre, premier pape. (†70)
Jésus lui dit : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle. » Matthieu XVI, 18
Saint Paul, 1er prédicateur des Évangiles. (†68)
A dit : ‘’Nous devons lutter contre les princes, contre les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits mauvais répandus dans l’air.’’ Éphésien VI, 12
Saints Processus et Martinien, (†Ier siècle),
Gardiens de prison convertis par les prédications de Saint Pierre & Saint Paul.
Saint Ignace d’Antioche, père apostolique (†113), et martyr.
Associe le martyr à la foi.
Saint Polycarpe de Smyrne (†155), disciple de Jean et martyr,
A dit : « Je ne crains que le feu qui brûle les impies et ne s’éteint jamais. »
Saint Justin de Naplouse (†165),
Grand défenseur de la Parole du Christ, il est décapité sous Marc-Aurèle.
Saint Irénée de Lyon (†202),
Auteur de : ‘’Contre les hérésies’’.
Saint Hippolyte de Rome (†235),
A posé le principe de la Tradition apostolique : « Mus par la charité envers tous les saints, nous sommes arrivés à l’essentiel de la tradition qui convient aux Églises.»
Saint Cyprien (†258),
Auteur du Contra Judas : ‘’Les Juifs ont abandonnés DIEU pour le culte des idoles.’’
Saint Georges (†303) Martyr,
Refuse de reconnaitre les dieux romains. Tué et ressuscité, il fait des miracles.
Saint Alexandre d’Alexandrie (†328)
Convoqua le Concile de Nicée en 325, pour condamner l’arianisme naissant.
Saint Eustathe d’Antioche (†338),
Un des premiers pères de l’Église à combattre la doctrine d’Arius (†336).
Saint Pacôme le Grand (†346),
Soldat païen converti, dit à Satan : ’’ Il n’y a que Dieu seul qui connaisse le futur.’’
Saint Hilaire de Poitiers (†367),
A dit dans son Traité des mystères : ‘’Le peuple juif en veut au peuple chrétien’’
Saint Athanase d’Alexandrie (†373)
A dit : ‘’Que les folles tentatives des hérétiques soient condamnées, la meurtrière hérésie des ariens éliminée !’’
Saint Basile de Césarée (†379),
A dit à l’empereur: « Tu ne nous feras pas adhérer à l’impiété, ni par la violence, ni par la persuasion.»
Saint Cyrille de Jérusalem (†387),
A dit : ‘’Imprimez la Croix sur votre front contre Satan, et faites ce signe dans toutes vos actions! »
Saint Ambroise de Milan (†397),
Grand combattant de l’arianisme.
Saint Épiphane de Salamine (†403),
Rédacteur du ‘’Panarion’’, ou la Pharmacie contre les hérésies.
Saint Jean Chrysostome (†407),
Protecteur des chrétiens contre le judaïsme, et auteur de la prière ‘Adversus Judaeos’’.
Saint Jérôme de Stridon (†420),
A dit ‘’ Ignorer les Écritures, c’est ignorer le Christ. On ne nait pas Chrétien, on le devient.’’
Saint Augustin d’Hippone (†430),
Rédacteur du ‘’Livre contre les hérésies’’
Saint Célestin Ier, Pape (†432)
Lutta contre les hérésies : nestorisme et pélagianisme.
Saint Cyrille d’Alexandrie (†444),
Lutta contre le judaïsme, l’arianisme, le nestorisme. Déclara Marie ‘’Theotokos’’: Qui a enfant Dieu.
Saint Léon Le Grand, pape (†461),
Grand défenseur contre les hérésies, et sauve Rome des attaques d’Attila en 452.
Saint Patrick d’Irlande (†461)
Auteur du ‘’Canon Lorica’’ : Cuirasse de la foi pour protéger le corps et l’âme des hérésies.
Sainte Geneviève (†512),
Sauve Paris de l’attaque d’Attila en 451.
Saint Rémi de Reims (†535),
Déclara au baptême de Clovis  le 25 décembre 496 que : ‘’Le Royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Église Romaine, qui est la seule véritable Église du Christ’’.
Saint Benoit de Nursie (†547),
Grand vainqueur des démons. Il nous lègue une médaille et des oraisons contre les influences diaboliques.
Saint Grégoire le Grand, Pape (†604),
Auteur de : ‘’Moralia in Job’’ Il dénonce un corps mystique du Diable.
Saint Isidore de Séville (†636),
Protège la foi catholique, auteur de : ‘’ De fide catholica contra Judaeos’’.
Saint Émilien de Nantes (†725),
Prêcha la guerre sainte contre les Musulmans.
Saint Aventin (†732),
Décapité par les Musulmans en Gascogne.
Saint Pierre de Mavimène (†734),
Décapité par les Musulmans à Damas.
Saint Bède le Vénérable (†735),
A dit à propos du meurtre du Christ : ‘’ Je prie pour ceux qui n’ont pas su ce qu’ils faisaient.’’
Saint Jean Damascène (†749)
Auteur de : ‘’ De Hæresibus’’. Dénonciateur de l’Islam comme hérésie. Défenseur de l’iconographie.
Saint Agobard (†840),
Défend l’imperium Christianum et écrit : « Sur les superstitions et les erreurs du judaïsme. »
Saint Parfait de Cordoue (†850),
Décapité par les Musulmans à Cordoue.
Saint Fandile (†853),
Décapité par les Musulmans à Cordoue.
Saint Euloge (†859),
Martyrisé et décapité par les Musulmans à Cordoue.
Saint Bernard de Clairvaux (†1153),
Lutta contre l’hérésie cathare et musulmane.
Sainte Hildegarde de Bingen (†1179),
A dit, citant une révélation d’une de ses visions : ‘’Mon fils ayant repoussé l’Antéchrist, ramènera la Synagogue à la véritable Foi’’.
Saint Jean de Matha (†1213),

Sauva des esclaves chrétiens prisonniers des Musulmans.
Saint Dominique de Guzmán (†1221),
Est appelé le ‘’Marteau des hérétiques’’ et reçoit le Rosaire des mains de la Très Sainte Vierge Maire.
Saint François d’Assise (†1226)
A dit : ‘’La synagogue de ceux qui sont puissants, ont poursuivi mon âme.’’
Saint Pierre Nolasque (†1256),
Sauva les captifs des mains des Musulmans.
Saint Simon Stock (†1265),
La Sainte Vierge lui dit: ‘’Celui qui portera ce Scapulaire ne souffrira jamais l’embrasement éternel’’
Saint Louis, roi (†1270),
Fait brûler le Talmud, meurt à Tunis pendant la 8ème croisade.
Saint Thomas d’Aquin (†1274),
Auteur du : ‘’Livre sur la vérité de la foi catholique contre les erreurs des infidèles’’.
Saint Nicolas Talentino (†1310),
Grand combattant contre Satan.
Sainte Élisabeth du Portugal, reine (†1336),
A dit : ‘’Dieu l’a favorisée à prévenir les fureurs de la guerre.’’ Missel vespéral
Sainte Jeanne d’Arc (†1431),
A dit au Duc de Bourgogne : « Et s’il vous plait de guerroyer, allez sur les Sarrasins. »
Sainte Françoise la Romaine (†1440),
Vainqueur des démons et auteur du « Traité de l’Enfer« .
Saint Jean de Capistran (†1456),
Converti les Hussites, et fait la prédication de la croisade contre les Turcs.
Saint Alain de La Roche (†1475),
La Sainte Vierge lui dit: ‘’ Celui qui se confie en moi par le Rosaire, ne périra pas.’’
Saint François-Xavier (†1552),

Évangélisa l’Inde et le Japon : « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Évangile ! »
Saint Ignace de Loyola (†1556),
Révéla que: « Satan sera arrêté dans ses projets par un personnage qu’il croyait être des siens. »
Saint Pie V, pape (†1572),
Appelle les princes chrétiens à une croisade contre les Ottomans musulmans.
Saint Charles Borromée (†1584),
A la demande de Pie V, il lutta efficacement contre l’hérésie.
Saint Jean de la Croix (†1591),
A dit : « Quand l’âme s’avance revêtue de la Foi, le démon ne peut ni la voir, ni lui nuire ».
Saint Jean de Ribera (†1611),
Lutta contre les Maures, et fut un dévot de l’Eucharistie, de la vérité catholique, des institutions durables.
Saint Joseph de Leonessa (†1612),
Soigne les chrétiens captifs des Turcs. Il est suspendu à une croix par un pied et un bras.
Saint Laurent de Brindisi (†1619),
Diplomate, il galvanisa la victoire sur les Turcs en Hongrie en 1602.
Saint François de Sales (†1622),
Il défend la doctrine catholique face aux calvinistes
Sainte Marguerite-Marie Alacoque (†1690),
Messagère du Christ auprès de Louis XIV, pour la bannière aux armoiries du Sacré Cœur.
Saint Alphonse-Marie de Liguori (†1787),
A dit à propos du Coran : « Ce Coran est un tissu de fables d’inepties et d’impiété. »
Sainte Catherine Emmerick (†1824),
Reçoit dans ses visions : « Les fidèles doivent prier avant tout pour que l’église des ténèbres quitte Rome »
Saints Martyrs du Vietnam (†1745-1862)
L’Église du Viet Nam fécondée par le sang de 117 Martyrs.
Sainte Catherine Labouré (†1876)
La Sainte Vierge lui parle d’ « Une Croix que l’on appellera la Croix de la Victoire »
Saint Pie X, pape (†1914),
Lutta contre le modernisme dans sa lettre encyclique ‘’Pascendi Dominici Gregis.’’ 1907.
Sainte Joséphina Bakhita (†1947),
Première Sainte du Soudan : « Quand j’étais esclave, je n’ai jamais désespéré. »
Saint Padre Pio (†1968),
Grand défenseur de l’Église du Christ contre la Franc Maçonnerie Ecclésiastique.

Bienheureux Jean de Vandière (†974)
Fut retenu prisonnier par le calife de Cordoue, de 953 à 956.
Bienheureux Pierre Le Vénérable (†1156),
Dénonce le Talmud et le Coran comme écritures humaines.
Bienheureux Urbain II, pape (†1199),
Proclama la première croisade au Concile de Clermont en 1095.
Bienheureux Urbain V, pape (†1370),
A dit : « Chaque jour des biens immenses arrivent au peuple chrétien par le Rosaire. »
Bienheureuse Catherine de Mattei Racconigi (†1547)
A dit à Satan : « Puisque tu t’obstines dans ton antique orgueil : rentre dans l’abîme. »
Bienheureux Marc d’Aviano (†1699),

Parcourt l’Europe qui est menacée par les Turcs ottomans, prêche la conversion et l’unité.
Bienheureuse Mariam de Jésus Crucifié (†1878),
A la gorge tranchée par un Musulman, mais est sauvée de la mort par l’intercession de la Vierge Marie.
Bienheureux Charles de Foucault (†1916),

Libéra des esclaves, les évangélisa, et traduisit l’Évangile en langue vernaculaire.

Vénérable Benoite Rencurel (†1718)
Combattit le démon toutes les nuits jusqu’à sa mort, consolée par les apparitions de la Sainte Vierge.

Daignez écouter nos vœux.
Agneau de DIEU, qui effacez les péchés du monde, Pardonnez-nous Seigneur.
Agneau de DIEU, qui effacez les péchés du monde, Exaucez-nous Seigneur.
Agneau de DIEU qui effacez les péchés du monde, Ayez pitié de nous Seigneur

Priez pour la France, Saints et Bienheureux.
R. Afin qu’en toute chose Dieu soit glorifié.

Orémus : Humiliáte cápita nostræ Deo
« Prions: Humiliez vos têtes devant Dieu »

Ô Dieu Tout-Puissant et Éternel,
Qui avez établi l’Empire des Francs
Pour être l’instrument de Votre Divine Volonté dans le monde entier.
Le porte-glaive et le rempart de Votre Sainte Église.
Nous Vous en supplions,
Que Votre Céleste Lumière prévienne partout et toujours,
Les fils de la France tournés vers Vous,
Afin que, voyant ce qu’il importerait de faire pour établir
Votre royaume en ce monde,
Ils aient le courage de l’accomplir
Avec une charité et une énergie que rien ne lasse.

Amen

Prière des Francs du IXe siècle,
tirée d’un ancien Missel carolingien
Missel vespéral p.2053

Litanie créée par Alain & Catherine Massé  (laïcs),
le 27 août 2015

Litanie: « Protégez la France, fille ainée de l’Église, contre Satan et ses fausses doctrines. »

« Priez pour la France » demande de la Vierge Marie, décembre 1947

Alors que la France se dirige vers une probable guerre civile, au lendemain de la deuxième guerre mondiale, la Vierge Marie apparaît à 4 enfants, à l’Ile Bouchard (Indre et Loire). Il s’agit de Jacqueline Aubry, 12 ans; Laura Croizon, 8 ans et demi; Nicole Robin, 10 ans, cousine des Aubry; Jeannette Aubry 7 ans et demi, sœur de Jacqueline.

SAINTE.VIERGE.ILE.BOUCHARD.APPARITION.1947

« Une dame d’une beauté extraordinaire. Qu’elle était belle, cette dame, qu’elle était belle ! Et à côté d’elle, un genou à terre, un ange. C’était tellement beau que mon cœur s’est mis à battre très fort. » Jacqueline Aubry.

SAINTE.VIERGE.ILE.BOUCHARD.CARTE.PRIERES.ile-bouchard-cb1135

 

« Ô Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. »
« Dites aux petites enfants de prier pour la France car elle en a grand besoin…! »
« Priez pour la France qui, ces jours-ci, est en grand danger. »
« Priez-vous pour les pécheurs ? »

https://www.youtube.com/watch?v=GG04aR2DTD8

 

« Priez pour la France » demande de la Vierge Marie, décembre 1947

Supplique à Saint Michel Archange du pape Léon XIII (†1903)

EGLISE.SAINT.MICHEL.BELLE.STATUE

Cette prière, composée par le pape LÉON XIII, d’après le formulaire des Exorcismes du Rituel Romain, complétée et mise en français dans le texte authentique ci-dessous, devrait être récitée fréquemment (notamment  le mardi jour des anges), par tous, en public comme en privé, pour mettre en fuite les démons, diminuer leur action perverse sur les pécheurs, préserver l’Église, la Patrie et les Familles, de grands maux.


Le R. P. Amorth, exorciste romain, précise que lorsqu’un fidèle dit cette prière en son particulier, il ne s’agit pas du sacramental de l’exorcisme, mais d’une prière de délivrance.
Cependant, on conseille de la prier avec application après s’être confessé, avoir assisté à la Sainte Messe et avoir communié.
Don Pasqualino Fusco, prêtre exorciste, « Pour se défendre du Malin »
Édition les Amis de l’Archistratège. 2011, page 142.

(Important: Munissez-vous d’un crucifix et d’eau bénite.
Comptez une 1/2 heure de récitation. Le temps d’un chapelet).
.

†††

(Commencez par réciter en introduction les psaumes 67 et 34).

Faites un signe de Croix

In nómine Pátris et Fílii et Spirítus Sancti.
(Au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit)
Amen

Psaume LXVII
Que Dieu Se lève, et que Ses ennemis soient dispersés;
et que fuient devant Sa face ceux qui le haïssent.
Comme se dissipe la fumée, dissipez-les ;
Comme la cire se fond au feu,
que les pécheurs disparaissent devant Dieu.

Psaume XXXIV
Seigneur, jugez ceux qui me veulent du mal.
Triomphez de ceux qui m’assaillent.
Qu’ils soient confondus et rougissent de honte,
Ceux qui en veulent à ma vie,
Qu’ils reculent et soient confondus ceux qui méditent ma perte.
Qu’ils soient comme la poussière au souffle du vent,
Et que l’Ange du Seigneur les chasse devant lui,
Que leur voie soit ténébreuse et glissante,
Et que l’Ange du Seigneur les poursuive.
Car, sans cause, ils ont caché leur filet pour ma ruine,
C’est sans fondement qu’ils ont porté blâme contre moi.
Que la ruine tombe sur lui à l’improviste,
Que le filet qu’il a caché le saisisse ; qu’il y tombe et périsse.
Et mon âme exultera dans le Seigneur,
Elle goûtera l’allégresse dans Son salut.
Gloire soit au Père, au Fils et au Saint Esprit,
Comme il était au commencement, maintenant,
Et toujours dans tous les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

(Puis enchainez avec la supplique  du pape Léon XIII à Saint Michel):

« Très Glorieux Prince de la milice céleste, saint Michel Archange, défendez-nous dans la lutte et le combat que nous devons affronter contre les principes et les puissances qui ourdissent dans ce monde de ténèbres, contre tous les esprits pervers “qui errent dans l’atmosphère” (Eph. VI, 12.). Venez en aide aux hommes que Dieu avait créés vierges de toute errance, “forgés à l’image de sa propre nature”, et rachetés “à si grand prix” (Sag. II, 23,et I Cor.VI, 20.) de la tyrannie exercée par le  démon.

Maintenant encore, vous-même, saint Michel et toute l’armée des Anges bienheureux, combattez le combat du Seigneur, tout comme antan, vous avez lutté contre Lucifer, le coryphée de la superbe, et contre ses anges apostats. “Et voici, ils ne purent vaincre, et leur lieu même ne se trouva plus dans le Ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, l’antique serpent, celui qui est appelé le diable ou Satan, le séducteur du monde entier,
il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui”
(Apoc. XII, 8-9.)

Or, voici que cet antique ennemi, “homicide dès le principe” (Jn VIII, 44.), s’est dressé avec véhémence, “déguisé en ange de lumière” (II Cor XI, 14.), ayant pour escorte la horde des esprits pervers, c’est en tout sens qu’il parcourt la terre, et partout s’y insère : en vue d’y abolir le Nom de Dieu et de son Christ, en vue de dérober, de faire périr et de perdre dans la damnation sans fin, les âmes que devait couronner la Gloire éternelle. Le dragon maléfique transfuse, dans les hommes mentalement dépravés et corrompus par le cœur, un flot d’abjection : le virus de sa malice, l’esprit de mensonge, d’impiété et de blasphème, le souffle mortel du vice,
de la luxure et de l’iniquité universalisée.

L’Église, épouse de l’Agneau Immaculé, la voici saturée d’amertume et abreuvée de poison par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu’elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé. Ô saint Michel, chef invincible, rendez-vous donc présent au peuple de Dieu qui est aux prises avec l’esprit d’iniquité, donnez-lui la victoire et faites le triompher.

La Sainte Église vous vénère comme étant son Gardien et son Protecteur ; elle vous rend gloire comme étant son Défenseur contre toutes les puissances nuisibles, sur terre et dans les enfers ; à vous le Seigneur a confié de conduire les âmes des rachetés dans le lieu de la suprême Félicité. Priez le Dieu de la Paix qu’Il écrase Satan sous nos pieds, afin qu’il ne puisse plus, ni retenir les hommes captifs, ni nuire à l’Église. Offrez nos prières en présence du Très-Haut, afin que “surviennent en nous au plus vite les Miséricordes du Seigneur” (Ps. LXXVIII, 8.), et que vous saisissiez le dragon, l’antique serpent qui est le diable ou Satan, et que, “lié dans l’abîme, il ne séduise plus les nations” (Apoc.XX,3.).

Ainsi, nous fiant à votre protection et à votre patronage, de par l’autorité sacrée de notre Mère la Sainte Église, c’est en toute confiance que nous entreprenons de refouler, au Nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur,  les infestations de l’astuce diabolique.

(Tout en continuant la récitation, brandissez le Crucifix)

V/ Voici la Croix du Seigneur, fuyez, puissances ennemies ;

R/Il a vaincu le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David.

V/Que votre Miséricorde Seigneur soit sur nous ;

R/Selon la mesure même où nous espérons en Vous.

V/Seigneur, exaucez ma prière ;

R/Et que mon cri monte jusqu’à Vous.

 

Orémus : Humiliáte cápita nostræ Deo
(Prions: humilions notre tête devant Dieu)

Dieu et Père Notre Seigneur Jésus-Christ, nous invoquons Votre Saint Nom ; et, suppliant, nous réclamons très instamment votre Clémence, par l’intercession de la Vierge Immaculée, Mère de Dieu, de Saint Michel Archange, de Saint Joseph époux de Marie, des Saints Apôtres Pierre & Paul et de tous les Saints, daignez nous octroyer secours contre Satan et tous les autres esprits impurs qui parcourent le monde en vue de nuire au genre humain et de perdre les âmes. »

Per Christmu Dominum Nostrum, per ómnia sæcula sæculorum.
(Par  Jésus-Christ Notre Seigneur, pour des siècles, des siècles)

Amen

(Enchainez avec la prière d’exorcisme.)

Exorcisme

 -Se mettre debout car on ne s’agenouille pas lorsque l’on s’adresse au démon.
– À chaque fois que vous voyez le signe (†) il faut faire le signe de croix.

Nous t’exorcisons, qui que tu sois, esprit immonde, puissance satanique, horde de l’infernal ennemi, légion démoniaque, toute assemblée et secte diabolique; au Nom et par la « Vertu » (Luc. VIII, 46) de Jésus-Christ † Notre Seigneur, sois extirpé et chassé par l’Église de Dieu, des âmes (Matthieu. XII, 43) créées à l’image de Dieu et rachetées par le précieux Sang du Divin Agneau†.

Désormais, n’aies plus l’audace, perfide serpent, de tromper le genre humain, de persécuter l’Église de Dieu, de secouer et de « cribler comme le froment » (Luc. XXII, 31) les élus de Dieu †.

-Il te le commande, le Dieu Très Haut † à qui, en ton grand orgueil, tu prétends encore être semblable, Lui qui veut que « tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité » (I Timothée II, 4).

-Il te le commande, Dieu le Père †.
-Il te le commande, Dieu le Fils †.
-Il te le commande, Dieu le Saint Esprit †.

-Il te le commande, le Christ en Majesté, Verbe Éternel de Dieu fait chair †, qui, pour le salut de notre race, perdue par ta jalousie, « s’est humilié lui-même et s’est fait obéissant jusqu’à la mort » (Philippiens. II, 8), qui a édifié son Église, sur le « Roc » (Matthieu. VII, 24), et promis que « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle » (Matthieu. XVI, 18), puisqu’' »Il demeurera avec Elle jusqu’à la consommation des siècles » (Matthieu. XXVIII, 20).
-Il te le commande, le signe sacré de la Croix †, et la vertu inhérente à tous les Mystères de la Foi chrétienne †.
-Elle te le commande, la Très Auguste Mère de Dieu, la Vierge Marie † qui, dès le premier instant de son Immaculée Conception, a, par son humilité, écrasé ta tête trop orgueilleuse.
-Elle te le commande la Foi des saints Apôtres Pierre et Paul et des autres Apôtres †.
-Il te le commande le sang des martyrs et la pieuse intercession de tous les Saints et les Saintes †.

Ainsi donc, maudit dragon et toute légion diabolique, nous t’adjurons par le Dieu† Vivant,

Par le Dieu † Vrai,

Par le Dieu †Saint,

Par ce Dieu qui a tant aimé le monde au point de lui donner Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais ait la Vie Éternelle (Jean III, 15).

Cesse de tromper les humaines créatures, et de leur verser le poison de la damnation éternelle.
Cesse de nuire à l’Église et d’entraver sa liberté.

Arrière Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes !
Cède ta place au Christ en qui tu n’as rien trouvé de tes œuvres !
Cède la place à l’Église, une, sainte, catholique et apostolique, que le Christ a acquise au prix de Son Sang !
Incline-toi sous la main puissante de Dieu !
Tremble et fuis, à l’invocation que nous faisons du saint et redoutable Nom, de ce Jésus qui fait trembler les enfers, à qui sont soumises les Vertus des Cieux, et les Puissances et les Dominations, que les Chérubins et les Séraphins louent dans un concert sans fin, disant : ‘’Saint, Saint, Saint est le Seigneur, Dieu des armées’’.

V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et que mon cri s’élève jusqu’à vous.


Orémus :
Humiliáte cápita nostræ Deo.
Se remettre à genou.

Dieu du Ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui avez le pouvoir de donner la vie après la mort, le repos après le travail, parce qu’il n’y a pas d’autre Dieu que Vous, et qu’il ne peut y en avoir si ce n’est Vous, le Créateur de toutes choses visibles et invisibles, Vous dont le règne n’aura point de fin : nous supplions humblement Votre Glorieuse Majesté d’user de Sa Puissance pour nous délivrer de toute tyrannie des esprits infernaux, de leurs pièges, tromperies, méchancetés, et de nous conserver indemnes de tout mal.
Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

V. Des embûches du démon.
R. Délivrez-nous, Seigneur.
V. Que Votre Église Vous serve dans la liberté, l’ordre et la paix ;
R. Nous Vous en prions, écoutez-nous, Seigneur.
V. Que les ennemis de Votre Sainte Eglise soient humiliés et convertis ;
R. Nous Vous en supplions, Seigneur, exaucez-nous.
(On peut, avant l’aspersion, terminer la récitation de l’Exorcisme par celle de l’Antienne qui est propre au temps de pénitence, suivie du Pater en silence).

Antienne

Seigneur,
ne Vous souvenez pas de nos fautes,
ni de celles de nos parents,
et ne tirez point vengeance de nos péchés ;
ne nous laissez pas succomber à la tentation,
mais délivrez-nous du mal.
Ainsi soit-il (Tobie. III, 3 – Matthieu. VI, 13).

(Tout en Récitant un Notre Père, aspergez d’eau bénite les personnes présentes, et les quatre coins de la salle.)

(Puis, remerciez aussitôt des grâces obtenues en récitant) :

Le Magnificat.

Mon âme glorifie le Seigneur ;
Et mon esprit est ravie de joie en Dieu, mon Sauveur ;
Car il a regardé la bassesse de sa servante ;
Et désormais toutes les nations m’appelleront Bienheureuse.
Car Il a fait en moi de grandes choses,
Lui qui est le Tout-Puissant, et dont le Nom est Saint.

Sa Miséricorde se répand d’âge en âge sur ceux qui le craignent.
Il a déployé la force de son bras ;
Il a renversé les superbes en dissipant leurs desseins.
Il a fait descendre les grands de leurs trône,
Et il a élevé les petits
Il a rempli de biens les affamés,
Et Il a renvoyé les riches, vides et pauvres.

Il a pris en sa Protection Israël son serviteur,
Se souvenant de sa bonté
Selon les promesses qu’Il a faites à nos pères,
À Abraham et à sa race, pour tous les siècles.

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit,
Comme il était au commencement,
Maintenant, toujours, et dans les siècles des siècles.

Ainsi soit-il.

 

 BIBLE.CRAMPON.RETOUCHE

Textes bibliques de références de la prière à Saint Michel.

« Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les princes, contre les puissances, contre les dominateurs de ce monde de ténèbres, contre les esprits mauvais répandus dans l’air. » (Éphésiens. VI, 12.)

« Or, Dieu a créé l’homme pour l’incorruptibilité, il a fait de lui une image de sa propre identité. » (Sagesse. II, 23)

« Car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Dieu dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Dieu. » (I Corinthiens. VI, 20.),

« Mais ils ne purent vaincre, et leur place même ne se trouva plus dans le ciel. Et il fût précipité, le grand dragon, le serpent ancien, celui qui est appelé le diable et Satan, le séducteur de toute la terre, il fût précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. » (Apocalypse. XII, 8-9.)

« Le père dont vous êtes issus, c’est le diable, et vous voulez accomplir les desseins de votre père. Il a été homicide dès le commencement, et n’est point demeuré dans la vérité, parce qu’il n’y a point de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds, car il est menteur et père du mensonge. » (Jean VIII, 44)

«Ces gens-là sont de faux apôtres, des ouvriers astucieux, qui se déguisent en apôtres du Christ. Et ne vous en étonnez pas; car Satan lui-même se déguise en ange de lumière. Il n’est donc pas étrange que ses ministres aussi se déguisent en ministres de justice. Leur fin sera selon leurs œuvres. » (II Corinthiens XI, 13-15.)

“Surviennent en nous au plus vite les Miséricordes du Seigneur” (Psaumes. LXXVIII, 8.)

« Et je vis descendre du ciel un ange qui tenait dans sa main la clef de l’abîme et une grande chaîne ; il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il l’enchaîna pour mille ans, et il le jeta dans l’abîme, qu’il ferma à clef et scella sur lui, afin qu’il ne séduisit plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent écoulés. Après cela, il doit être délié pour un peu de temps. » (Apocalypse. XX, 1-3.)

Supplique à Saint Michel Archange du pape Léon XIII (†1903)